Un nouvel atelier de luthier à Ste Anne

atelier à Ste Anne deYann Poulain luthier à Montpellier Montpellier compte un nouvel atelier de lutherie. Samedi soir, pour son inauguration, c’était ambiance petits fours et notes de violons au 8 place du Petit-Scel. Dans son local rénové, au prix d’un mois de travaux, Yann Poulain accueillait amis et musiciens pour fêter son installation. Ce soir, dans le lieu aux pierres apparentes et salle voûtée, on ne reconnaît alors un atelier de luthier qu’aux quelques violons accrochés à un mur. Les établis sont pour l’heure réservés à l’apéritif. Ce fan de violon a commencé à en jouer à 11 ans, avant de s’intéresser à leur création. Après plusieurs années de formation de lutherie, Yann Poulain a travaillé chez un patron. Puis il a eu envie de « voler de ses propres ailes ». Aujourd’hui, il crée lui-même. Un violon, c’est au moins un mois de travail, jus- qu’à trois pour le séchage des vernis. Des pièces uniques, mais « on retrouve sur chacun la patte de son créateur », explique le luthier. Il s’est installé à Montpellier où il a contribué à créer l’Académie internationale de musique de la ville, avec trois autres collègues. D’où l’intérêt pour lui de s’installer sur place. Quant au choix de Sainte-Anne… ? « C’est un quartier sympa ! », situé près du conservatoire et où sont déjàinstallés quelques luthiers. « Ça donne une certaine dynamique artisanale. » Pour la concurrence, c’est limité, explique-t-il car chaque luthier créateur s’est réservé une région du monde. Lui, c’est plutôt l’Europe et il expose en Italie.

Consulter l’article de Midi-Libre en pdf: Yann Poulain. 2006. pdf

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.