Paroles d’Instrument Janvier 2013

Paroles d’instrument: La musique à travers l’histoire des violons

 

Au-delà des interprètes remarquables et de la qualité des oeuvres proposées, «Paroles d’instruments» met l’accent sur les instruments joués. En effet, en préambule au concert, un des luthiers organisateurs vous fera découvrir l’histoire des instruments, en vous donnant des informations sur leur fabrication et en vous racontant des anecdotes sur les artistes qui les ont joués… Après le concert, vous rencontrerez, autour d’un verre, les musiciens et les luthiers du quartier Sainte-Anne. Vous pourrez approcher au plus près le monde méconnu des luthiers !

En partenariat avec Pianorama, GGL Groupe, KPMG et l’Opéra Orchestre national de Montpellier Languedoc-Roussillon

Samedi 19 janvier 2013 / 20h00

Récital d’alto

Francoise Gnéri

 

Alto Charotte Dussouchet Angoulême 1817

Francoise Gneri  joue un alto de 40,5 cm fabriqué en 1817 par Claude Charotte d’Angoulême, issu d’une grande famille de facteurs et de marchands d’instruments de Mirecourt qui s’étend sur 7 générations du XVIIe au XXe siècle. Si l’on fabrique en France des violons depuis le XVIIe siècle, il faut attendre le XIXe pour que la lutherie française se distingue enfin en Europe avec des luthiers comme  Nicolas Lupot et Jean-Baptiste Vuillaume. Mais ce sera déjà plus d’un siècle après les fameux Stradivarius !

Les raisons de ce retard se retrouvent dans des spécificités bien françaises. La Révolution française aurait-elle contribuée à bouleverser la domination italienne ?

 

Francoise Gnéri

Nommée en 2009 professeur d’alto au CNSM de Lyon,Françoise Gnéri est une musicienne au parcours éclectique et original, qui se distingue par son engagement passionné dans les projets les plus variés.
Son activité intense de chambriste et sa profonde connaissance de la musique du XXème siècle lui valent d’être invitée sur les plus importantes scènes françaises (Châtelet, Radio-France, Théâtre des Champs Elysées, Beaubourg, etc…) et étrangères (Brême, Venise, Lisbonne, Tokyo, New-York…) où elle se produit avec des artistes tels que Philip Hirschorn, Christoph Henkel, Roland Pidoux, Jean-Pierre Wallez, Maxim Vengerov, Bruno Pasquier, François Salque, Claire Désert, Olivier Charlier. Elle constitue en 2011 un trio à cordes avec Marianne Piketty et Ophélie Gaillard.
Régulièrement sollicitée par Jean-François Zygel pour participer à ses leçons de musique et à son cabaret classique, elle partage avec lui ce goût de créer un rapport dynamique entre le public et les musiciens et met son talent au service de manifestations originales, mélangeant de nouveaux publics, dans des lieux insolites, dans un désir de partage et de communication.
Programme:

J.S. BACH  /  Suites

 

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.